PROCHAIN QUINTÉ+ Quinté+

Mercredi 17 Octobre 2018
R1C1 - 13h47 - STRASBOURG
Tirelire : 1 000 000 €
  • Cheval
  • Amour Orageux 1 Amour Orageux
  • Until Oaks 2 Until Oaks
  • Christo 3 Christo
  • Atout du Hainaut 4 Atout du Hainaut
  • Chalimar de Guez 5 Chalimar de Guez
  • Valsemé 6 Valsemé
  • Baileyse 7 Baileyse
  • Valto 8 Valto
  • Bachar 9 Bachar
  • Bora Bora Jiel 10 Bora Bora Jiel
  • Best du Hauty 11 Best du Hauty
  • Ceylan Dairpet 12 Ceylan Dairpet
  • Baxter du Klau 13 Baxter du Klau
  • Vertige de Chenu 14 Vertige de Chenu
  • Balando 15 Balando
  • Ambassadeur d'Am 16 Ambassadeur d'Am
  • Cathy A Quira 17 Cathy A Quira
  • Azaro d'Eva 18 Azaro d'Eva

Grand Prix de l'U.E.T. (Gr.I) : Mais qui est Who's Who ?

Earl Simon

Dans cette finale, qui met aux prises certains des meilleurs 4 ans européens, les places derrière l'autorstart sont attribuées en fonction des résultats des éliminatoires des 25 et 29 septembre. Ainsi, Earl Simon, Broadwell, Chianti et Who's Who, vainqueurs de leur épreuve de qualification, ont eu la liberté de choisir leur place dans le sillage de la voiture et c'est donc sans réelle surprise qu'ils ont opté pour les numéros 2, 3, 4 et 5... Un avantage indéniable. Très net vainqueur du Derby du Trot suédois, Who's Who a tout aussi aisément validé son ticket pour cette finale trois semaines plus tard et sera très attendu pour sa première apparition à Vincennes. Son entraîneur, Pasi Aikio, se montre très confiant : "Il n'a pas beaucoup travaillé depuis qu'il s'est qualifié à Solvalla. Je me suis surtout évertué à bien le faire récupérer. Il n'est pas très démonstratif en course. Il fait le minimum. Il sait gérer son effort que ce soit le matin au travail ou en compétition. La piste de Vincennes devrait lui plaire. De plus, le départ à l'autostart progressif tel qu'il est effectué en France devrait l'avantager." Fils du gagnant du Prix d'Amérique 2014, Maharajah, Who's Who n'est pas encore prêt à marcher sur les traces de son père selon son mentor : "S'il a les attitudes de Maharajah, notamment dans sa façon de courir, il n'a que 4 ans et il est bien trop tôt pour envisager une participation au Prix d'Amérique. Même si je suis convaincu qu'il a le potentiel pour y aller un jour, je ne me précipite pas. On prend notre temps."


Entraîné et piloté par Björn Goop, Chianti avait subi la loi de Who's Who dans le derby suédois, avant de s'imposer dans un canter dans la "demi-finale" de l'UET face au très estimé (et déjà très titré) Villiam. "Il a bien évolué et s'est épanoui, reconnait l'entraîneur-driver. Il s'est endurci cette année."


Drivé par Franck Nivard, Earl Simon est invaincu sur la petite piste de Vincennes en deux sorties. Quatrième du Critérium des 4 Ans au printemps, il a sans contestation possible les moyens de remporter son premier groupe I. Broadwell avait validé son billet pour la finale le 25 septembre dernier dans un style qui avait impressionné les observateurs, supportant le poids de la course avant de repousser les assauts du confirmé Eridan. Ce dernier effectuait sa rentrée à cette occasion et devrait montrer un tout autre visage. Il le faudrait car les chances de succès français ne sont pas probantes dans cette compétition où les scandinaves font figure d'épouvantail.

Agence Tip, 11/10/2018 18:00:00
Voir les partants