PROCHAINS DÉPARTS

  • Trot attelé R4C8 . Bird Parker-Rennen
    3 500 €
    20h43 - 7 partants
  • Trot attelé R5C3 . Prix Jonel Chyriacos
    46 000 €
    20h57 - 16 partants
  • Trot monté R5C4 . Prix Phact
    65 000 €
    21h24 - 12 partants
  • Trot attelé R5C5 . Prix Algina
    38 000 €
    21h51 - 10 partants
  • Trot monté R5C6 . Prix Goberta
    46 000 €
    22h18 - 9 partants

Prix de Londres : Arlington Dream, comme l’an passé ?

Point d’orgue du meeting estival d’Enghien pour les chevaux montés, le Prix de Londres (Gr. II – 2.875 mètres) a réuni un joli plateau de onze compétiteurs. Comme les hongres sont admis (contrairement au Prix de Cornulier), ils sont soigneusement préparés pour ce sommet. C’est notamment le cas du tenant du titre, Arlington Dream, amené au mieux par Philippe Allaire pour défendre son sceptre ce samedi 11 août.

 

 

Onze succès, quatre places et 617.000 € de gains en dix-huit sorties, tel est le bilan d’Arlington Dream au trot monté. Impérial l’hiver dernier, ce fils de Ready Cash a affiché des réductions kilométriques phénoménales sur la cendrée de Vincennes. Fautif par le passé, il semble s’être assagi avec le temps et sa dernière prestation, à l’attelé, est particulièrement encourageante, comme le confirme son entraîneur, Philippe Allaire : « Il m'a donné entière satisfaction lors de sa rentrée à l'attelé, dans le Prix de Buenos-Aires. Je l'avais laissé ferré et il était très bien ainsi. Aussi, je ne vais plus le déferrer des postérieurs. Il fait face à son objectif de l'été, qu'il a remporté l'an passé. L'opposition est dans ses cordes. L'idéal serait de faire un tour derrière et un tour devant. En tout cas, il est vraiment très bien. » 

 

Ulka des Champs, encore deuxième ?
Sa dauphine de l’an passé, Ulka des Champs, est encore sur les rangs cette année. Après un meeting d’hiver mitigé, la championne de Gilles Curens est allée gagner en Norvège avant de poursuivre sa tournée européenne en Suède, où elle a obtenu la deuxième place derrière la phénomène de vitesse, Be Mine de Houelle. Adepte de la course en tête, elle pourrait, comme en 2017, animer les débats et conserver la deuxième place derrière Arligton Dream. Egalement présente dans la dernière édition (cinquième), Valse de Rêve a repris un peu de fraîcheur depuis sa cinquième (et dernière) place obtenue dans le Prix Paul Delanoë (Gr. III) à Vincennes. Certes, elle reste plus tranchante sur les parcours de vitesse, mais sa chance théorique pour les accessits reste prépondérante.

 

Best of Jets, chef de file des outsiders !
Dans le rang des outsiders, un compétiteur de 7 ans attire particulièrement l’attention : Best of Jets. S’il n’est plus monté sur un podium depuis juin 2017, ce représentant de Jean-Michel Baudouin, entraîné par Laurent-Claude Abrivard depuis le mois de mars, a montré du mieux lors de son avant-dernière sortie, dans le Prix Paul Delanoë. Ce jour-là, il luttait activement pour le succès lorsqu’il a été sanctionné pour ses allures à mi-ligne droite. Seulement déferré des antérieurs cette fois, il pourrait causer une belle surprise s’il est bien cadencé. Vittorio de Carly, irréprochable dans la spécialité, est loin d’être hors d’affaire, lui qui n’a trouvé que les excellents Bohemian Rhapsody et Caduceus des Baux pour lui barrer le chemin du succès, début juin, à Vincennes.

 

Mickaël Afriat, 11/08/2018 09:45:00
Voir les partants